Échapper à la taxe sur voiture de société de luxe du type Porsche

Porsche bedrijfswagen

Le dirigeant d’une entreprise peut tout simplement utiliser une Porsche de luxe comme voiture de service

Étant donné qu’il faut, depuis 2012, verser une somme considérablement plus élevée au fisc belge en ce qui concerne l’utilisation d’une voiture de société de luxe plus polluante, une construction a été imaginée de manière à contourner cette règle. Alors qu’une entreprise évitera ces frais supplémentaires en échangeant sa voiture contre un exemplaire plus écologique, l’autre a imaginé tout autre chose. C’est ainsi qu’il est apparu clairement qu’un directeur qui travaille depuis son domicile a déclaré sa Porsche de luxe au service de ruling du fisc comme étant une voiture de société avec laquelle il n’effectue plus que des déplacements professionnels.  En échange, il ne doit pas payer de taxe sur cette voiture onéreuse, ce qui revient dans ce cas à quelque 7.000 euros par an. On pourrait penser que les personnes qui entreprennent de telles actions peuvent payer ces 7.000 euros supplémentaires de taxe, mais en réalité, elles préfèrent tout faire pour l’éviter. Et parce que le monsieur en question possède encore une MG, il déclare utiliser celle-ci à titre privé. D’après les experts fiscaux, ce n’est pas une exception. Ils sont très souvent confrontés à pareilles situations.

Une façon intelligente d’économiser sur les frais de la voiture de société

Ainsi, le but recherché par le service fiscal avec cette mesure fiscale ne sera probablement pas atteint. Grâce à cette construction, les entreprises qui possèdent une voiture de société de luxe très polluante comme une Porsche ne doivent absolument rien payer au service fiscal et peuvent continuer à utiliser leur voiture de service sans souci pour leurs déplacements professionnels. Il s’agit là certes d’une façon intelligente de contourner cette mesure fiscale et d’économiser sur les frais du parc automobile.