Cas client Koning & Hartman : ROI atteint après trois mois

­ Kantoor Koning & Hartman Avec 150 ingénieurs, l’entreprise technologique Koning & Hartman (K&H) est chaque jour sur le terrain. Mais n’ayant pas une bonne idée des heures supplémentaires de ces ingénieurs, K&H a décidé de s’orienter vers une solution track & trace. Johan Welling et Marcel Scholten, unit managers chez K&H, en ont pris l’initiative.

Koning & Hartman offre, avec un peu plus de 450 collaborateurs aux Pays-Bas et en Belgique, des solutions techniques pour les télécoms et l’industrie. Dans la quête d’un système adapté, le track-and-trace de RAM a bien vite été cité. Finalement, RAM s’est avérée le choix logique pour le long terme et les possibilités d’intégration de données, affirment Johan Welling et Marcel Scholten.

Johan Welling - Koning & HartmanVu que les ingénieurs de Koning & Hartman sont tous les jours sur la route, l’installation s’est avérée tout un défi. Avec le service d’installation de RAM, cela s’est déroulé de manière très souple et avec une perte de temps minimale au bureau de K&H. Et les résultats sont là. « Un stagiaire de K&H a même indiqué dans son rapport que le ROI était atteint après trois mois ! Vu qu’ils ont une idée complète de leur service extérieur, la productivité a augmenté et le coût des heures supplémentaires et du travail de sélection a diminué », explique Welling.

La bonne personne le plus rapidement sur place

Outre un aperçu des heures supplémentaires, les planificateurs peuvent voir en temps réel où les ingénieurs se trouvent. Ceci permet non seulement de voir qui est le plus près d’un client, mais aussi si l’ingénieur possède les bonnes compétences pour le type de travail requis. Cela profite à la satisfaction du client, parce qu’en intervenant rapidement, le SLA est mieux atteint.

Track-and-trace kaartmateriaal Koning & HartmanDe plus, l’enregistrement des trajets est utilisé comme preuve pour le fisc aux Pays-Bas (cette formalité administrative est obligatoire aux Pays-Bas lorsqu’on ne peut pas utiliser le véhicule de société à des fins privées. Il ne faut alors pas payer d’indemnité de surcoût). Alors qu’un collaborateur a fait spécifier dans son contrat qu’il peut rouler à titre privé, un autre ne le peut pas. Un commutateur Pri/Pro (Privé/Professionnel) dans la voiture permet d’indiquer la nature du trajet. L’employeur ne peut pas voir les endroits visités lors de trajets privés, ce qui garantit le respect de la vie privée du collaborateur. Les conducteurs reçoivent un aperçu par e-mail de leur administration des trajets, à laquelle ils peuvent apporter eux-mêmes des corrections.

Johan Welling : « Je suis ravi d’utiliser track-and-trace tous les jours. Je vérifie chaque matin où les ingénieurs se trouvent et si, à 8h30, ils sont présents chez le client, encore chez eux ou en chemin. Comme on le sait, on tire à présent la sonnette de manière proactive lorsqu’un incident se produit. Et la productivité a manifestement augmenté. »

10 à 15% d’heures supplémentaires en moins

Welling est conscient des possibilités de liaison SOAP entre track-and-trace et leur système ERP et d’enregistrement du temps : « Comme pas mal de modifications sont toujours en cours dans ce domaine chez Koning & Hartman, cela ne se fera pas dans l’immédiat et on utilise provisoirement les possibilités d’exportation vers Excel, ce qui, à l’heure actuelle, suffit amplement. »

Il ose également affirmer avec certitude qu’il faut payer entre 10 et 15 % d’heures supplémentaires en moins. « L’enregistrement est précis et le client peut aussi voir ces données objectives, si nécessaire. En outre, les ingénieurs rentrent en général plus tôt chez eux ! » Welling est satisfait de la collaboration avec RAM et du service presté. « RAM est un prestataire de services fiable, professionnel et flexible, qui agit vite et réfléchit avec nous à une solution adaptée. Je suis même une fois intervenu comme référence pour un client potentiel de RAM. Et avec succès ! »