Référence Colas Belgium

Colas GroupGestion du matériel

Colas Belgium est client de RAM Mobile Data depuis 2008. Ce cas client zoome plus avant sur l’utilisation du module de gestion du matériel qui fait partie du service track-and-trace. Qu’a-t-il apporté à Colas, comment l’utilise-t-on et comment va-t-on l’étendre à l’avenir ?

Qui est Colas Belgium ?

Colas Belgium est une société qui fait partie du groupe français Colas et qui est active en Belgique avec ses 1.100 collaborateurs dans tous les domaines d’activité ayant à voir avec la construction et l’entretien des routes et de toutes les autres formes d’infrastructure de transport, tout comme dans la rénovation urbaine pour des chantiers tant privés que publics. En outre, Colas Belgium est active dans la production et le recyclage de matériaux de construction, principalement destinés à la construction routière, comme les granulats, les émulsions, les centrales d’asphalte et de béton.

Que recherchait Colas Belgium pour la gestion du matériel ?

Evert van Aken, Directeur adjoint Matériel, est responsable de l’achat et de la gestion du parc de machines et des ateliers pour l’Agence Nord et Nord-est de Colas Belgium. Il recherche depuis plusieurs années déjà une bonne solution pour l’automatisation de la gestion du matériel. Les objectifs principaux de l’automatisation de la gestion du matériel étaient :

  • l’optimisation du dispatching ;
  • le calcul correct de l’utilisation du matériel sur les chantiers ;
  • la réduction des pertes de matériel ;
  • un contrôle plus ciblé pour la certification VCA.

Comment vous êtes-vous retrouvés chez RAM Mobile Data ?

ColasDans notre quête de la meilleure solution pour la gestion du matériel, divers fournisseurs ont fait l’objet de tests approfondis. Cependant, le client était toujours chargé de l’investissement dans un réseau de localisateurs/stations de base, mais cet investissement ne semblait pas rentable à Colas. La durée de vie et la fiabilité des tags RFID posaient également problème.

Colas utilisait depuis assez longtemps déjà le service track-and-trace de RAM Mobile Data, et ce, à sa pleine satisfaction. Lorsqu’en 2015, le module de gestion du matériel a été ajouté au service de RAM, la société n’a pas hésité à le tester. Ces tests ont bien vite révélé que ce module n’avait assurément rien à envier aux autres systèmes du marché et qu’il était en outre plus avantageux. Colas avait en effet déjà travaillé avec des localisateurs dans ses 350 véhicules pour l’automatisation du calcul de l’indemnité de mobilité et de l’enregistrement des présences checkinatwork sur les chantiers de construction. L’investissement dans l’extension du matériel informatique est donc resté limité.

« D’une meule à un gros compresseur de chantier, tout peut à présent être suivi », explique Evert van Aken, « Les tags RFID qui doivent être montés sur les machines ou les outils existent en effet dans différents formats ».

Qui recourt à cette solution ?

Le service du matériel utilise amplement le module de gestion du matériel de track-and-trace. Evert van Aken :« Le technicien qui doit effectuer les contrôles VCA peut ainsi procéder de manière bien plus ciblée et perd moins de temps à rechercher le matériel à contrôler. » En outre, le but est d’étendre à l’avenir les utilisateurs du module aux chefs de chantier, de sorte qu’eux aussi puissent voir le matériel qui est utilisé pour leur chantier et donc mieux le gérer.

Quels sont jusqu’à présent les avantages pour Colas Belgium ?

Étant donné que le matériel peut être localisé plus rapidement et donc utilisé plus efficacement, le parc de machines peut être plus vite rajeuni. La sécurité est en outre l’un des piliers vers lesquels Colas s’oriente, et avec le rajeunissement des machines, cela ne fait que profiter à la sécurité des collaborateurs de Colas.

Prévoyez-vous de poursuivre l’extension de ce module ?

colas-materieelbeheerPour l’heure, on compte environ 500 tags RFID actifs sur le matériel. Le but est de tripler ce chiffre dans les mois à venir.« Songeons aussi à une extension à un autre type de matériel tel que les échelles et les outils plus petits. En soi, une échelle ne représente pas une grande valeur en euros, mais étant donné qu’il faut tout documenter pour la certification VCA, quand on perd par exemple quelque chose, il est alors plus facile d’équiper aussi les échelles d’un tag RFID », affirme Evert van Aken.

Quelles sont vos expériences à l’heure actuelle et à quel point êtes-vous jusqu’à présent satisfait de RAM ?

« Le soutien en matière de vente et de service après vente ne se fait jamais longtemps attendre », explique Evert van Aken, « Si j’ai des questions techniques, il y a une personne de contact directe avec qui je peux échanger mes idées à ce niveau. C’est ainsi que j’ai pu, en collaboration avec RAM, améliorer l’utilisation du module.RAM réfléchit de façon proactive, mais laisse aussi de la marge au client pour réfléchir de son côté. »

Recommanderiez-vous RAM au sein de votre réseau ?

« A l’époque, j’ai également été impliqué dans le choix d’un fournisseur pour l’automatisation de l’enregistrement des présences checkinatwork. Je conseillerais donc RAM non seulement pour ce module de gestion du matériel, mais aussi pour son service de mobilité complet. Je considère RAM comme un bon partenaire, avec qui Colas peut collaborer de façon aisée et constructive », déclare Evert van Aken.