Checkinatwork

CheckinatRAM logo largeL’enregistrement électronique des présences Checkinatwork est le thème du jour dans le secteur de la Construction. Depuis le 1er avril 2014, il est légalement obligatoire pour les chantiers de construction d’envergure de déclarer la majorité des travailleurs à l’ONSS. En outre, chaque travailleur sera tenu depuis du 1er octobre 2014 (d’après ce qu’il semble) de porter un construbadge (badge construction) reprenant leurs données d’identification et une photo. Depuis 1er janvier 2015, l’ONSS pourra également commencer à distribuer des amendes aux entreprises de construction qui ne satisfont pas à la législation. Des changements radicaux qui ont des répercussions sur le secteur de la construction en Belgique. RAM track-and-trace est depuis la première heure étroitement impliquée dans ces développements et depuis des années partenaire de la Confédération de la Construction. Bref, nous sommes parfaitement informés de cette législation et aptes à correctement vous informer sur ce que cela signifie pour votre société.

>> Démo gratuite

Législation relative à Checkinatwork

La législation en vigueur depuis le 1er avril 2014 pour l’enregistrement électronique obligatoire des présences s’applique en premier lieu aux chantiers de construction où sont exécutés des travaux immobiliers d’une valeur totale de minimum € 800.000. Depuis du 1er Mars 2016, ce chiffre passera à recruter un minimum de € 500.000.

Toutes les personnes qui effectuent des travaux (immobiliers) sur le chantier de construction doivent s’enregistrer, comme :

  • employeurs ;
  • travailleurs ;
  • indépendants ;
  • intérimaires ;
  • travailleurs étrangers et indépendants.

Un visiteur ou un maître d’ouvrage occasionnel n’en relève pas. Un enregistrement consiste en la consignation des données du travailleur, de l’employeur et du chantier, ainsi que de la date. Si l’enregistrement des présences ne se déroule pas correctement, des sanctions pourront être infligées tant au travailleur qu’à l’employeur. Le maître d’œuvre chargé de l’exécution est le responsable final dans cette affaire. Soyez attentif à la façon dont vous réglez l’enregistrement des présences avec vos sous-traitants et travailleurs, et définissez clairement la procédure à suivre.

Comment procéder à l’enregistrement électronique des présences ?

Il est possible de procéder à l’enregistrement électronique des présences Checkinatwork pour l’ONSS via :

  • le bureau > site web de Checkinatwork,
  • un smartphone ou une tablette > app de Checkinatwork,
  • le passage par un gateway de Checkinatwork qui enregistre les présences,
  • un service web lié à un système externe tel que track-and-trace ou un logiciel de planification.

Si cet enregistrement électronique des présences Checkinatwork n’est pas bien intégré dans votre gestion d’entreprise, il peut en découler de gros problèmes. RAM track-and-trace vous offre différentes solutions pour appliquer Checkinatwork et l’enregistrement électronique des présences avec succès, en totale conformité avec la législation.

Lien avec RAM track-and-trace

Grâce à notre expérience de plusieurs années dans le secteur de la construction et à notre partenariat avec la Confédération de la Construction, nous sommes en mesure de vous offrir différentes solutions pour l’enregistrement électronique des présences Checkinatwork. Soit via un lien avec notre application track-and-trace, soit via un lien avec un logiciel de planification. Ces solutions « CheckinatRAM » ont bien entendu déjà fait l’objet de tests exhaustifs chez plusieurs de nos clients. Bref, une solution adaptée à chaque situation.

Découvrez nos solutions CheckinatRAM

Si vous souhaitez de plus amples informations sur nos solutions « CheckinatRAM » pour l’enregistrement électronique des présences, contactez-nous. Nous serions également ravis de vous fournir une démo.