Checkinatwork : l’enregistrement automatique des présences

Checkinatwork est un outil simple destiné à l’enregistrement des présences sur chantier. Depuis 2014, cette déclaration est obligatoire pour tous les chantiers de construction d’envergure. Voici quelques explications sur le fonctionnement de cet outil.

Qu’est-ce que le checkinatwork ?

Checkinatwork permet à l’ONSS d’enregistrer les présences sur les chantiers de construction. Depuis le 1 avril 2014, la déclaration des travailleurs  sur les grands chantiers de minimum 800.000 euros hors TVA est une obligation légale. Toute personne impliquée sur le chantier doit confirmer sa présence via le système, et ce quotidiennement, à son arrivée.

Quelles sont les données enregistrées ?

Le système enregistre les données personnelles à l’aide du numéro de registre national, le numéro BIS ou le numéro Limosa L1. Ensuite, l’emplacement du chantier, l’identité de l’employeur et du maître d’œuvre et la date. L’ONSS est donc informée.

Checkinatwork automatique

Il est possible de s’enregistrer de différentes manières sur Checkinatwork. Sur un ordinateur présent sur le chantier, via l’application sur tablette ou smartphone ou via un portique Checkinatwork. Une dernière possibilité consiste à lier le système avec le système de gestion automatique des déplacements comme le track and trace de RAM. Ce système permet l’enregistrement des présences de trois manières différentes :

  1. Un badge dans le véhicule : un badge placé dans le véhicule permet de mesurer les trajets et la mobilité. L’entrée sur le chantier est détectée et enregistrée.
  2. Vous pouvez vous identifier via l’application CheckinatRAM
  3. Le Construbadge est un moyen d’identification qui contient toute les données relatives au travailleur et est lié à Checkinatwork.