Tarification routière

La tarification routière est une notion qui surgit souvent lorsque l’on évoque les problèmes de mobilité. Elle implique l’installation d’un système GPS dans la voiture, afin d’enregistrer minutieusement les kilomètres parcourus. Une indemnité est alors calculée sur cette base. Dans la zone RER de Bruxelles, un projet pilote est actuellement mis en œuvre.

Tarification routière : paiement au kilomètre

La tarification routière est apparue pour résoudre les problèmes d’embouteillages. L’idée consiste à réduire les files, en faisant payer un tarif plus élevé pendant les heures de pointe et un tarif réduit en dehors des heures de pointe. À Bruxelles, un projet pilote est actuellement mis en œuvre, qui impose une tarification routière deux fois plus élevée pendant les heures de pointe que pendant le reste de la journée. Entre 22 heures et 5 heures, on peut rouler gratuitement.

Tarification routière : enregistrement précis, à chaque moment

Pour le projet pilote de Bruxelles, environ 1200 véhicules ont été équipés d’un système GPS avec la technologie track-and-trace, qui enregistre minutieusement le nombre de kilomètres parcourus à chaque moment. Cela évite ainsi les discussions possibles sur le calcul de l’indemnité et l’enregistrement manuel des données.
Technologie track-and-trace : aussi pour l’indemnité kilométrique

La technologie track-and-trace n’est pas uniquement utilisée pour la tarification routière. Pour d’autres applications aussi, elle s’avère particulièrement efficace. Pensez seulement au calcul de l’indemnité kilométrique. De moins en moins d’entreprises font ce calcul manuellement : grâce à l’enregistrement automatique du kilométrage, elles disposent de données précises et gagnent en productivité et efficacité.

Vous souhaitez plus d’informations sur l’enregistrement automatique de trajets ?

> Contactez-nous